Cette station est gérée par Aqualyon. Elle assure l’épuration des eaux d’une dizaine de villes : Lyon, Villeurbanne, Bron, Décines, Chassieux… avec une capacité de 144 000 m3 d’eau par jour, soit 300 000 équivalent habitant (1 eqH = 250L d’eau). Le site étant assez contraignant (proche du périphérique et du parc), des mesures pour éviter toutes nuisances ont été mises en place. Ainsi, la station a été conçue pour récupérer l’énergie et éviter les nuisances sonores et odorantes. Étant gérée principalement par des automates, seules 13 personnes sont en charge du site.
Il y a trois filières présentes dans la station : l’eau, les boues et l’air.

Le traitement de l’eau s’effectue selon plusieurs procédés successifs : dégrillage, dessablage, deshuilage, traitement biologique par un système classique de boues activées et enfin l’eau est clarifiée et décantée.

Le traitement des boues. L’épuration de 1m3 d’eau produit 400 g de boues. Les boues sont mises dans un digesteur (fermenteur anaérobie) pendant 20 jours à 38 °C. Ce procédé rejette du méthane, biogaz qui maintient la température constante. Les boues résiduelles sont ensuite centrifugées et séchées. Cela permet de réduire le volume de boues en sortie. Ces dernières servent de combustible pour fabriquer du ciment.

L’air est renouvelé en permanence et traité afin d’être désodorisé. L’épuration des eaux usées est contrôlée à différents niveaux : dosages de l’azote total, DBO5, DCO…

Nous remercions la station pour nous avoir permis d’en connaître plus au sujet de l’épuration de nos eaux usées.

Ophélie Bertrand