Les étudiants ont pu assister à trois affaires : injures et menaces de mort, violences conjugales ainsi que vol à l’arraché avec violences. Ils ont été impressionnés par l’éloquence des avocats, particulièrement ceux qui défendaient les intérêts des prévenus. La classe s’est rendue compte de la difficulté de rendre une décision de justice impartiale. En effet, les avocats possèdent un pouvoir persuasif qui influence notre opinion sur les faits. Ainsi le courage de la victime qui s’est présentée face à son mari violent les a sidérés et la neutralité de la présidente les a interloqués sur sa capacité à faire la part de choses. A la fin de l’audience, les étudiants étaient quelque peu frustrés puisqu’ils manquaient de temps pour assister aux délibérés ; néanmoins ils en sont sortis perturbés mais grandis.

Les étudiants de prépa sociale