« Avant de voir la couleur, je regarde la lumière. Je suis attiré par cette relation particulière entre la lumière et la couleur qui passe par l’ombre. L’ombre que je considère comme une sorte de "non-couleur", provoque un effet dramatique dans notre regard : une partie de ce que nous regardons disparaît si la lumière n’arrive pas à l’atteindre. Un sujet éclairé de tous les côtés nous paraît plat, comme une histoire dont nous saurions la fin. Par contre, si l’ombre en cache une partie, nous nous racontons la partie invisible - l’objet devient mystérieux, il prend vie... ».

Etre artiste en résidence pour Jerzy MOSCICKI, « c’est une ouverture vers l’autre, c’est partager sa passion, son expérience, ce qui nous anime, c’est transmettre, ne pas garder pour soi et recevoir… » . Lorsque les élèves osent dire que sa peinture est belle, très humblement Jerzy Moscicki répond : « toute création est l’œuvre de Dieu ! ».

Geneviève CAPBER