Départ le matin du « Clos Jouve », dans une fraicheur revigorante. Après un trajet sans encombre, nous sommes arrivés à destination, un peu avant Grenoble, en plein cœur d’un complexe scientifique de renommée mondiale : l’ERSF (European Synchrotron Radiation Facility).

Une guide très sympathique nous a accueillis. Elle a présenté son lieu de travail avec passion et conviction. Ainsi le synchrotron est né d’une longue méditation scientifique qui débuta en 1896 par la découverte de l’Allemand Röntgen et s’achèvera par les premiers prototypes nommés alors synchrocyclotrons (1946). Nous avons appris que nous visitions l’un des synchrotrons les plus imposants. Les travaux et les mesures réalisés par des scientifiques du monde entier concernent de nombreux secteurs comme la médecine, l’industrie, la chimie, la biologie, ...

Ensuite, nous nous sommes répartis en petits groupes, pour visiter les installations, accompagnés par de jeunes chercheurs. C’est ainsi que nous avons pu voir par quel procédé étaient produits les rayons X et par quel moyen ils étaient utilisés de manière optimale. Nous avons retenu que les rayons X « apparaissaient » lors de changement de direction d’un faisceau d’électrons fortement accélérés. Nous retiendrons aussi que la longueur d’onde des rayons X générés est du même ordre de grandeur que celle des atomes (10-10 m). D’où la possibilité d’étudier la matière à cette échelle (structures des protéines, états de surfaces, ...).

Après cette matinée bien chargée, nous avons pique-niqué au calme, dans un parc ressourçant de Grenoble. Grâce au téléphérique, nous sommes montés à la Bastille (ensemble de fortifications datant de Vauban). Au sommet, nous avons affronté un vent frais puis avons profité d’une vue panoramique sur Grenoble et ses alentours.

Enfin, après quelques parties de ballon sur un replat de la Bastille, nous sommes descendus assez rapidement à pieds, par un chemin et des escaliers parfois abrupts, pour reprendre le bus qui nous attendait. Chacun y a retrouvé sa place et sur le chemin du retour nous avons visionné un DVD : Intouchables.

Merci à E. MARION pour cet article.
Merci aux professeurs qui ont accompagné cette sortie (Madame PARANT, Messieurs GUICHARD et ROIGT).

J. ROIGT
Chef de travaux